lundi 27 décembre 2010

LVMH : c'est du luxe !

LVMH est une valeur plébiscitée en 2010 et le secteur du luxe est reconnu comme étant "défensif".

Son PDG a de l'appétit et souhaite agrandir encore son groupe...

Un acteur mondial du luxe
Voici la présentation Boursorama :
LVMH est le leader mondial des produits de luxe. Le CA par famille de produits se répartit comme suit :
- articles de mode et de maroquinerie (37%) : marques Louis Vuitton, Kenzo, Celine, Fendi, Marc Jacobs, Givenchy, etc. ;
- vins et spiritueux (16%) : champagnes (marques Moët & Chandon, Mercier, Veuve Clicquot Ponsardin, Dom Pérignon, etc. ; n° 1 mondial), vins (Cape Mentelle, Château D'Yquem, etc.), cognacs (notamment Hennessy ; n° 1 mondial), whisky (notamment Glenmorangie), etc. ;
- parfums et produits cosmétiques (16%) : parfums (marques Christian Dior, Guerlain, Loewe, Kenzo, etc.), produits de maquillage (Make Up For Ever, Guerlain, Acqua di Parma, etc.), etc. ;
- montres et bijoux (4,5%) : marques TAG Heuer, Montres Dior, Zenith, Chaumet, Fred, Omas, etc.
Le solde du CA (26,5%) concerne essentiellement une activité de distribution sélective assurée au travers des chaînes Sephora, DFS, Miami Cruiseline et des grands magasins Le Bon Marché et La Samaritaine.
A fin 2009, la commercialisation des produits est assurée au travers d'un réseau de 2 423 magasins implantés dans le monde.
La répartition géographique du CA est la suivante : France (14,5%), Europe (21,5%), Japon (9,9%), Asie (22,6%), Etats-Unis (22,5%) et autres (9%).


Un actionnariat familial


La famille Arnault détient plus de 47% via le groupe Arnault.L'actionnariat est verrouillé avec l'auto-contrôle...



Des dividendes réguliers


1,30€ Solde 2009


0,35€ Avance 2009


1,25€ Solde 2008


0,35€ Avance 2008


1,25€ Solde 2007


0,35€ Avance 2007


1,10€ Solde 2006


0,30€ Avance 2006


0,90€ Solde 2005


0,25€ Avance 2005


0,70€ Solde 2004


0,25€ Avance 2004
Les dividendes versés  en deux fois aux actionnaires (avance et solde) sont réguliers et croissants.


Historique boursier du titre : une fièvre haussière !

Historique sur 10 ans
Le titre a battu son record sur 10 ans alors que le CAC n'a même pas retrouvé le niveau de 2005 ! A croire qu'il y a une nouvelle bulle ou des profits exceptionnels qui seront pérennes ?

Analyse

Comme toujours, ouvrons le rapport annuel 2009 pour en apprendre un peu plus sur cette société...

Regardons d'abord le compte de résultat (en milliers d'euros) :
                                                         2009          2008       2007
Chiffre d'affaire                                17 053       17 193    16 481
Résultat net, part du groupe              1 755          2 026      2 025


La crise a très peu touchée le groupe. Les résultats restent bon et sont stables. Mais en scrutant le rapport semestriel 2010, nous pouvons voir que les ventes et le résultats'envolent : +16% pour les ventes et +52% pour le résultat !

Le groupe est international : les ventes se font dans différentes devises. Ainsi, les taux de change peuvent influencer le résultat (34% Europe et France, 23% Etats-Unis, 10% Japon, ...).

Les perspectives paraissent excellentes et on comprend mieux pourquoi la valeur est défensive !

Que nous apprend le bilan ?
Au cours de 125,65€, l'entreprise est capitalisée à 62 milliards d'euros. Au 30 juin 2010, les capitaux propres s'élèvent à 16,5 milliards d'euros. La trésorerie est inférieure à 2 milliards d'euros. Le ratio d'endettement est très satisfaisant. Les dettes sont stables alors que les capitaux propres évoluent à la hausse chaque année. Il est difficile de valoriser les nombreux actifs incorporels (non "physiques") tels que les marques, alors qu'ils sont estimés à plus de 8 milliards d'euros dans le bilan.
Au prix du marché, les actifs sont surpayés.

Les dividendes sont pris sur 40% du résultat.

Bilan

LVMH est une entreprise à l'abri de la crise sur un secteur défensif. Les perspectives de croissance sont réelles et très intéressantes.

Mais, je la trouve très chère. On la paie quatre fois plus que ses capitaux propres ! Le PER (résultat/capitalisation boursière) est à plus de 30 (moins de 3% de rendement) ! Les dividendes bien que régulier et croissant nous offre à peine 1% de rendement...

L'historique du titre nous le montre bien, elle a trop été achetée en 2010. La crise lui a trop profité, je passe mon chemin.

5 commentaires:

  1. Je suis tout à fait d'accord : on la reprendra à 35 en fin d'année !

    RépondreSupprimer
  2. En achetant le holding Christian Dior, on achète du LVMH avec une décote. Il serait sans doute intéressant d'analyser ceci en détail.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    Merci pour votre blog, vous avez un nouveau lecteur.
    Effectivement LVMH a beaucoup monté.
    Sur le plan de l'analyse j'attends votre étude de L'oreal car ces société ont de nombreux points commums boursiers.
    mais, pour moi, L'oréal vend des produits non durable à 100% et ce n'est pas rien....

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour vos commentaires.

    Je ne connais pas très bien Christian Dior, mais vous avez raison, ce serait intéressant de l'analyser.

    L'Oréal n'est pas malheureusement dans ma liste des sociétés que je suis/analyse. Pouvez-vous détailler vos arguments au sujet de cette entreprise afin de voir si elle est intéressante ?

    RépondreSupprimer
  5. L'oreal
    Bilan béton
    Historique de dividende béton
    Secteur béton
    mais prix béton
    la question: le vaut elle bien?

    RépondreSupprimer