mercredi 12 septembre 2012

Le SAV des émissions obligataires : Monceau Fleur



 


Super Pognon lance le SAV des émissions obligataire !


 "Allo, Super Pognon ? Euh, oui, bon, j'ai trouvé une super obligation qui cote à 20% du nominal, le taux doit être canon ! Je prends ? C'est du Monceau Fleurs."

Super Pognon vous rappelle que cette émission datant de 2010 a été traité sur l'excellent blog oblig.Robin des Bonds avait d'ailleurs déconseillé d'investir sur ce titre très risqué.

L'action a plongé sensiblement depuis cette époque.
Historique sur 2 ans de l'action de Monceau Fleurs


Allons voir les comptes de cette entreprise : rapport semestriel.

Pas besoin de faire une analyse très fine sur le compte de résultat : chiffre d'affaire en baisse, résultat opérationnel en baisse...

Le bilan n'est pas mieux : une belle quantité d'intangibles, des actifs courants peu nombreux, des capitaux propres en baisse malgré des augmentations de capital, l'actif courant ne couvre pas le passif courant, les dettes sont nombreuses, la trésorerie faible (1,9M€ selon l'entreprise au 30 juin 2012 : cash consommé les 6 mois précédents : 1,2M€...).

Des comptes assez moches à voir, des augmentations de capital, une situation qui empire, une trésorerie bientôt négative, un plan de sauvegarde... Pour conclure, pas grand chose à tirer de cette entreprise, mal gérée visiblement.
 "- Super Pognon, j'ai rien capté la ? C'est quoi la situation de Monceau Fleurs ?
- Ah lalala ! Je suis avec le responsable de la trésorerie et des ventes, bon, c'est un peu à découvert... Sans mauvais jeux de mots !"

 "- BORDEL Super Pognon, mais je vais perdre toutes mes pépètes, mêmes comme obligataire ?!?
- Euh, comment dire, sur un malentendu, ça peut marcher ??"

Regardes cette obligation rapidement.

 
 Historique des prix de l'obligation

L'obligation a suivi l'action, elle cote actuellement 20% et elle a donc perdue 80% de sa valeur depuis son introduction ! On a vu sur les comptes de l'entreprise que les actifs ne sont pas très, concrets, que les pertes sont bien réelles, la trésorerie faible ou nulle, un business toujours en négatif... Bref, des difficultés à pouvoir toucher des coupons (pour le moment suspendus) et un faible espoir de revoir sa mise initiale ou même quelque chose tout simplement !

Je passe mon chemin sans creuser les conditions du prospectus de l'obligation ! Les souscripteurs à l'introduction doivent se préparer à une perte de 100% sur leur investissement !

Et vous, quels sont vos avis ?

"A bientôt pour d'autres SAV, des émissions obligataires !
ALERTE AMF : je ne suis pas actionnaire ou obligataire de MONCEAU FLEURS et je ne souhaite pas le devenir pour le moment."

1 commentaire:

  1. Merci super pognon pour vos article toujours plein d'humour

    RépondreSupprimer